WHAT ARE KALAGAS?

“Kalaga" is the traditional name for embroidered tapestries from Myanmar (Burma), where richly decorated, appliqué figures are padded to give a soft relief on an ornamented background often consisting of cotton or black velvet. Myanmar tapestries have been made in the Mandalay region for more than a century. Antique Kalagas made at the court of King Mindon during the late 19 th century are now impossible to find and even later tapestries dating back to be beginning of the 20 th century are extremely rare. Some objects are composed of so many appliqué figures, embedded in intricate decorations of beads and metallic discs sewn with cotton threads (sometimes including gold or silver threads) that the original background of the Kalaga becomes invisible. Larger antique kalagas could take a year to be completed! While the attention to detail and the dedication of kalagaNworkers from generations ago is largely lost nowadays, very elaborate tapestries continued to be made to this day. Most modern kalagas use a black velvety background on which the appliqué figures covered by sequins are sewn, resulting in strong contrasts between lightNreflecting and nonNreflecting materials.

QUE SONT LES KALAGAS?

"Kalaga" est le nom traditionnel donné aux tapisseries brodées en provenance de Myanmar (Birmanie). Les kalagas sont richement décorées avec des paillettes et des perles cousues, parfois avec des fils d’or ou d’argent. Des figures rembourrées sont appliquées sur un fond ornementé, souvent fait de coton ou de velours noir. Des tapisseries brodées ont été réalisées dans la région de Mandalay depuis plus d'un siècle. Les Kalagas créées à la cour du roi Mindon vers la fin du 19ème siècle sont désormais impossible à trouver et même les tapisseries datant du début du 20ème siècle sont extrêmement rares. Certaines kalagas sont composées de tant de figures appliquées, incorporées dans de complexes décorations de perles et de disques métalliques cousus avec des fils d’or, d’argent ou de couleur, que la trame de la kalaga disparaît complétement. De grandes kalagas pouvaient demander une année de travail avant d’être achevées ! De nos jours, les personnes qui confectionnent des kalagas ne peuvent plus investir autant d’attention dans les détails ni de dévouement au travail qu’il n’était possible autrefois, bien que des tapisseries très élaborées continuent à être fabriquées. Les kalagas modernes utilisent souvent un fond de velours noir, sur lequel les figures appliquées, richement décorées de paillettes argentées, produisent de forts contrastes de lumière.