Date à confirmer suite au report du concert
VERS LA MER…

flûte, alto et harpe,
Information et réservations:
 info@espace-diamono.ch
022 548 37 33

Emilie Brisedou

flûte en ut, flûte alto

Née à Genève, Emilie Brisedou étudie au Conservatoire de Berne avec Verena Bosshart (Bachelor in Arts of Music), à l’ENM Cortot à Paris avec Pierre-Yves Artaud (Diplôme Supérieur d’Exécution), au Conservatoire de Genève avec Michel Bellavance (Master de pédagogie) et enfin au Conservatoire de Zurich avec Philippe Racine (Master Spécialisé – Soliste).
Elle se produit dans un répertoire large allant de la musique baroque à la musique contemporaine en passant par la musique improvisée, et joue régulièrement sur toutes les tessitures de flûtes traversières.
On l’entend au sein de plusieurs ensembles, notamment au sein de l’Orchestre des Jardins Musicaux, l'ensemble Fecimeo, l'Ensemble Contrechamps ou le trio Nunamerata.
Passionnée par la musique nouvelle, elle travaille régulièrement avec différents compositeurs, et forme avec Elodie Virot le duo interférences.
Cherchant constamment à générer des passerelles entre les arts et leurs publics, elle est à l’origine de plusieurs projets pluridisciplinaires et de nombreuses médiations culturelles autour de la musique en général et de la musique contemporaine en particulier.
Elle a en outre développé diplopia, un projet solo pour flûte basse verticale et voix jouant avec deux lignes mélodiques produites simultanément : « Un filet d’air, deux cordes vocales. Une personne, deux voix. L’une agile, l’autre fragile ».
Elle a été lauréate des bourses des fondations Pour l’Avenir, Lyra Stiftung et Friedl- Wald Stiftung, d’une bourse d’études de la Loterie Romande (Concours Supérieur d’exécution de Riddes, avril 2010), ainsi que d’un second prix au Concours de Musique Contemporaine de la Haute École d’Art de Zurich (mai 2011). Elle enseigne la flûte au Conservatoire populaire de musique à Genève (CPMDT).



Rada Hadjikostova

 violon, alto

Rada Hadjikostova-Schleuter est née en Bulgarie, elle commence la musique à l'âge de six ans. Elle termine ses études à l'Académie nationale de Sofia en 1996, où elle reçoit le 3e prix du concours académique pour solistes. C'est avec le quatuor Forte qu'elle obtient, pour trois années consécutives, une bourse pour participer à l'académie d'été de Vienne, Prague et Budapest, où elle reçoit le 1er prix de la meilleure interprétation contemporaine. Elle a également suivi l'enseignement de Margarita Karafilova, Josif Radionov, Ifrah Neaman, Dimiter Kosev, Tomasz Tomaszewski, Gábor Takács, Sandor Devich, Herwig Zack, Walter Levin et des Quatuors Bartók, Amadeus, Janacek, Debussy, Parisii et Ysaÿe.
D'autre part elle a intégré l'Orchestre philharmonique du Chili de 1996 à 1999. Elle étudie ensuite en Allemagne où elle obtient un diplôme postgrade à Würzburg en 2002. C'est à Genève, où elle termine ses études de violon par un diplôme de soliste en 2004, qu'elle reçoit le prix spécial Adolf Neumann - meilleure soliste violon.

Elle est membre du quatuor Incanto entre 2003 et 2006 avec lequel elle étudie et reçoit le diplôme postgrade - Quatuor à cordes à Genève et dans le cycle supérieur au Conservatoire national de région de Paris. Depuis 2005, elle fait partie de l'Ensemble Vortex et occupe actuellement le poste de professeure de violon au Conservatoire populaire de musique de Genève (CPMDT).



Blandine Pigaglio

 harpe

Diplômée d'un Master de Pédagogie à la Haute École de Musique de Lausanne, la harpiste Blandine Pigaglio a une formation éclectique. Originaire d'Avignon, elle parcourt l'Europe pour se perfectionner: après une médaille d'Or à 15 ans, suivie d'un diplôme de Concert, d'une licence au Conservatoire Supérieur Musikene en Espagne avec Frédérique Cambreling et d'un Erasmus au Pôle Supérieur de Paris, c'est en Suisse qu'elle obtient un Prix spécial pour son récital de fin d'études, dans la classe de Letizia Belmondo.

Un esprit d'ouverture parcourt son cursus: elle navigue entre le jazz, l'improvisation, la musique folk, la musique contemporaine et la recherche en musique ancienne. Elle est actuellement professeur de harpe au Conservatoire populaire de Genève (CPMDT) et enseigne également dans la région lausannoise. Avec ses élèves, elle aime créer des spectacles musicaux, tels que Baroque-Flamenco ou des stages interdisciplinaires. Son intérêt didactique pour le mariage des arts sur scène anime également sa vie de concertiste.

Outre des collaborations avec des orchestres et ensembles contemporains, elle privilégie la musique de chambre au sein de divers groupes, dont le duo Harpes En Scène et le Trio Pigaglio, flûte, violon et harpe, avec ses sœurs. Ensembles, elles enregistrent deux CD Divertimento puis Le Camembert du Trio Pigaglio dédié à la musique française.

Soucieuse de renouveler la forme du concert, Blandine cherche à dynamiser l'image de la harpe et à rendre la musique accessible à tous, par des représentations originales et un enseignement créatif.